Championnat de France

Première phase pleine d’avenir

Clap de fin de la première phase du championnat mixte à Versailles. 

Si une partie du club était affairée à préparer un bon accueil, des sandwichs, des salades et des burgers et pour les 11 autres équipes présentes à Versailles ce weekend, l’autre partie défendait les couleurs versaillaises.

Et si le premier match contre les Sesquidistus (Strasbourg)  se déroule à la faveur de Friselis, le deuxième match est en revanche défavorable et se solde par une défaite contre les Tchacs… 

 

Friselis vs Sesquidistus

Friselis vs Sesquidistus

En dernier match du samedi, l’équipe Friselis affronte le Sun (Créteil) pour une place en demie. Mais la marche est trop grande pour une équipe en reconstruction. Le Sun gagne 17-10 et s’adjuge la place en demie.

Dimanche matin, match contre 33 Tours, et là encore, le manque d’expérience se fait ressentir et les Bordelais l’emportent. Finalement, Friselis finira 7ème après une victoire contre les Tchac. Une 7ème place encourageante et pleine de promesse pour la deuxième phase. Sans parler des années à venir.

Friselis mixte 2014

Friselis mixte 2014

C’est finalement Izaka qui remporte la première manche lors d’un match 100% Noiséen contre BDM.

Izaka vs BDM ph1 Mixte D1 2014

Izaka vs BDM ph1 Mixte D1 2014

Rendez-vous est donc pris pour la deuxième phase à Sassenage.

Sun vs Monkey devant le public et notre nouveau sponsor le Crédit Mutuel

Sun vs Monkey devant le public et notre nouveau sponsor le Crédit Mutuel

Mixte : accueil et reconstruction

A peine la saison 2013-2014 finie avec les EUCR à Nantes que la saison 2014-2015 commence ! Comme d’habitude, c’est le mixte qui ouvre la saison.

Des débuts versaillais

Après un cycle de 4 ans récompensé de 2 titres de champion de France et une participation aux xEUCF (championnat d’Europe des clubs) et aux WUCC (championnat du monde des clubs), Friselis démarre une nouvelle aventure avec un groupe plus jeune et un nouveau projet sous la houlette de Sébastien Debaert, assisté par Jean-Sébastien.

Les personnes composant cette équipe sont donc :

  • Femmes : Maéva, Charlotte, Marie-Capucine, Marion, Marion, Elise, Mélanie et Amandine
  • Hommes : Johann, Saber, Thomas, Martin, Pierre (absent lors du premier we), Loris, Nicolas, Julien, Aurélien, Anatolie, Vincent et Lilian.

C’est avec tout le soutien versaillais que cette équipe va faire ses débuts car la compétition se jouera à domicile.

Elle affrontera, en poule, les équipes de Strasbourg, Sesquidistus, le samedi 20 à 11h45 et de Pronichet, Tchac, à 13h30.

Venez nombreux encourager Friselis et vous désaltérer et restaurer à la buvette !

Allez Friselis !

Infos pratiques :  la compétition se déroulera samedi et dimanche au stade de Porchefontaine, 53 rue Rémont, à Versailles. Le planning est disponible en suivant ce lien.

Open : Friselis au pied du podium

Le dernier week-end de mai, l’équipe open 1 de Friselis était à Fontenay-le-Comte pour participer à la troisième phase du championnat de France. Le titre de champion était encore à portée mais les Versaillais ont terminé au pied du podium. Résumé par Vincent Abita.

Friselis 1 lors de la 3e phase du championnat de N1, saison 20134-2014. © Camille Hurel

Friselis 1 lors de la 3e phase du championnat de N1, saison 20134-2014. © Camille Hurel

Lors de la dernière phase à Fontenay-le-Comte, l’objectif est resté dans la continuité du début de la saison et des années à venir, à savoir constituer un groupe solide et transmettre les valeurs du club aux nouveaux joueurs, sans oublier la compétitivité. L’équipe savait que ses adversaires seraient compétitifs, avec pour objectif la qualification pour les championnats du monde de Lecco.

1er match : Sun

Le vent est présent dans ce premier match important pour la qualification en demi-finale. Friselis pervient plusieurs fois à remonter le disque devant la zone adverse mais sans pouvoir conclure les points. Le Sun mène le match mais Friselis reste accroché jusqu’à la mi-temps. En deuxième partie de match, le jeu s’allonge, sans succès pour Friselis, et la partie se termine sur un score assez sévère : 17-10.

2e match : Tchac

Dernier match de poule haute contre l’équipe qui n’a perdu qu’un match durant le championnat : son précèdent (contre Iznogood). Le vent est encore présent, et les deux équipes ont du mal à rentrer dans le jeu. Un cumul d’erreurs des deux cotés donne un score serré à la mi-temps. La deuxième mi-temps est un peu particulière car les deux équipes apprennent leur qualification pour les demi-finales en cours de jeu, et relâchent ainsi la pression. Friselis en profite pour économiser des joueurs en vue de la demi-finale du lendemain et pour faire entrer au maximum les joueurs « à former ». Score final : 15-10 pour Tchac

3e match : demi-finale contre Iznogood

Malgré un gros échauffement, l’équipe prend deux points d’affilée d’entrée de jeu. Friselis se bat durant toute la première partie du match pour rattraper son retard. Elle se retrouve juste derrière à la moitié du temps. Alors que Friselis a quatre fois l’occasion de revenir au score, Iznogood creuse l’écart à la reprise avec quatre points qui font mal. Malgré les enjeux du match, Friselis n’arrive pas à refaire son retard. Le score final du match est 16-9, avec un cap un peu long. Les rouges bénéficient ensuite de très peu de temps pour se préparer pour la petite finale.

4e match (petite finale) : Sun again

Le peu de temps de repos qui s’ajoute à la fatigue du week-end et au groupe qui s’amenuise en raison des blessure se ressentent dès l’échauffement. Mais contrairement aux autres matchs du week-end, Friselis passe devant rapidement et tient sa position jusqu’à la mi-temps. Le score est un peu plus serré en deuxième partie de match, puis la tendance s’inverse et le Sun prend l’avantage. L’équipe de Créteil creuse même l’écart jusqu’à la fin du match. Malgré leurs efforts, les Versaillais n’ont pas su décrocher une médaille.

Même si, à première vue, les quatre défaites du week-end ne correspondent pas à un résultat positif, Friselis se place tout de même dans le top quatre français. Cette phase n’est peut être pas une réussite au niveau des résultats mais c’est une réussite pour l’avenir. Les Versaillais ont affiché une grande cohésion entre les joueurs, avec l’exemple du nouveau cri de guerre. Il faudra redoubler d’effort l’année prochaine pour reconquérir l’ultimate français et annoncer le retour du roi.

Weekend de coupe en demie teinte

Weekend en demi-teinte à La Rochelle pour les coupes féminines et masters où les conditions climatiques étaient très difficiles : vent fort et pluie (presque à l’horizontal du coup) étaient de la partie.

Friselis Master 2014 - ©B.Goupillier

Friselis Master 2014 – © B.Goupillier

Masters : à une marche de la qualification.

À l’approche de cette compétition, les ambitions de Friselis étaient élevées mais réalistes. Atteindre la finale pour décrocher une place qualificative pour les WUCC cet été. Problème, plusieurs équipes avaient le même objectif. Malgré une entame de weekend encourageant, le faux pas contre les Moustix le samedi soir, match pendant lequel Oliver s’est blessé, a légèrement assombri l’horizon. Il fallait donc tout gagner dimanche, dont une potentielle demi-finale face à UV, double tenant du titre.

Malheureusement, l’exploit n’a pas eu lieu malgré une bonne entame de match (3-1) et une première mi-temps équilibrée (5-5). UV  remporte le match assez facilement grâce à une très bonne deuxième mi-temps (score final 6-11).
Friselis gagne le dernier match face aux Ziggles et finit donc 3e derrière les deux seules équipes qu’elle n’a pas vaincues : UV et Moustix (ASUL) qui se qualifient pour les WUCC à Lecco.

Féminines : comme au double XX

Equipe Fillelis ©A.Scala

Equipe Fillelis © A.Scala

Comme au double XX, Fillelis abordait la coupe féminine avec une équipe beaucoup moins expérimentée que les années précédentes. Les conditions climatiques catastrophiques n’étaient pas réservées aux Masters et cela n’a pas aidé notre équipe jeune et pas toujours à l’aise techniquement (preuve en est le premier match contre BTR-Fly qui a vu le premier point durer 28 minutes).

Malgré des déchets techniques, Fillelis réussit à mettre en place de très bonnes phases de jeu, notamment lors du derby contre Yaka malgré une grande différence de niveau. Au final, la seule victoire du weekend fut contre Tchacaponk (Pornichet) et a permis d’accéder à la 8e place. Cependant, l’équipe ne revient pas bredouille et rapporte à Versailles beaucoup d’expérience et, comme au double XX, le prix du Fair-Play !

C’est Yaka qui s’impose (pour la 6e année consécutive) en finale contre Western Ladies et qui se qualifie donc pour les WUCC à Lecco.

Friselis 1 : direction les demi-finales

Le week-end des 19 et 20 avril, l’équipe open Friselis 1 participait à la seconde phase du championnat de France de D1. Avec un bilan de trois victoires pour une défaite, les Versaillais ont tout de même décroché leur billet pour les demi-finales.

Friselis 1 open lors de la deuxième phase du championnat de France de D1. © Martin Tardy

Friselis 1 open lors de la deuxième phase du championnat de France de D1. © Martin Tardy

Les demi-finales sont en vue. Les Versaillais feront bien partie du dernier carré du championnat de France de D1. Dans la poule haute, ils totalisent pour l’instant 8 points sur 9 prenables. Ce sont les joueurs des Tchacs qui occupent le première place de la poule haute, à égalité avec ceux d’Iznoggod, avec 9 points. Derrière Friselis, on retrouve le Sun tandis que Ultimate Vibration et Mr Friz ferment pour l’instant la marche. Ces deux derniers clubs pourront éventuellement revenir à hauteur des Versaillais à l’issue des deux derniers matchs de cette poule haute qui se dérouleront lors de la troisième phase, mais Friselis a gagné ses matchs contre ces deux équipes et gardera donc l’avantage quoi qu’il advienne. La qualification est donc assurée. Maintenant, les joueurs de Friselis devront tout faire pour obtenir la première place de la poule et s’éviter ainsi une demi-finale trop corsée.

Classement de la poule haute à l’issue de la phase 2
    Pts V D
1 Tchac 9 3 0
2 Iznogood 9 3 0
3 Friselis 8 2 1
4 Sun 7 1 2
5 Ultimate Vibration 6 0 3
6 Mr Friz 6 0 3

Cette qualification en demi-finale a été assurée grâce, d’abord, à une qualification pour la poule haute, puis deux victoires dans cette poule. Voici le résumé des quatre matchs du week-end.

Mr Friz – Friselis, pour bien entrer dans le week-end

Le dernier match du premier match de poule se joue contre les Rennais de Mr Friz. Les Versaillais sont d’ores et déjà qualifiés pour la poule haute, mais ils doivent se mettre en confiance pour la suite du week-end. Et ça commence bien puisqu’ils réalise une belle entame et mènent 2-0. Puis se produit un relâchement : les joueurs commettent quelques erreurs de précipitation, ce qui les empêchent de prendre le large, comme en atteste le score de 8-5 à la mi-temps .

La remotivation à la pause permet aux Versaillais de bien démarrer la seconde période pour prendre une avance conséquente et finalement gagner 17-8.

Friselis – Mr Friz, la revanche du matin ?

Hasard du nouveau format de ce championnat et du calendrier, le second match se joue également face à Mr Friz. Comme lors du premier match, Friselis débute bien mais se fait rattraper au score dans la foulée, à cause de quelques approximations dans le jeu et d’un manque de concentration.

Le score de 8-5 à la mi-temps traduit l’incapacité des Versaillais à saisir leur chance pour faire le break. La deuxième mi-temps suit les traces de la première : chaque équipe marque ses points, mais à 13-8, Friselis se fait des frayeurs en encaissant deux points de suite, voyant les Rennais revenir à 13-10. Finalement la machine ne déraille pas malgré la pression de Mr Friz et Friselis s’impose 17-11 sans briller.

Ultimate Vibration – Friselis : la revanche de la phase 1

Un mois auparavant, lors du match de poule, Ultimate Vibration avait battu Friselis sur le fil (15-13). Cette fois encore, l’envie et la concentration sont présentes chez les joueurs de Versailles. Malgré cela , c’est bien les joueurs de Cergy qui font la meilleure entame en marquant à deux reprises (2-0). Ne voulant pas se laisser distancer, Friselis réussit à recoller au score grâce à un jeu offensif bien huilé. Friselis parvient même à prendre une avance de trois points avant la mi-temps (7-4) mais voit finalement UV revenir à hauteur à la mi -temps (7-7). Les Versaillais disposent des armes et des occasions pour vaincre mais leur jeu est gâché par des erreurs techniques et le manque de patience. A la mi-temps, le discours des entraîneurs remotivent les troupes. La deuxième mi-temps est un mano à mano et les deux équipes ne lâchent rien : chacune marque ses points. Le match se termine sur un point en or (cap à 13) que Friselis réussit à marquer dans une atmosphère de fin de match tendue (13-12).

Iznogood – Friselis, le faux-pas du week-end

Comme contre UV, Friselis encaisse deux points d’entrée de jeu malgré un gros échauffement et une concentration extrême. Mais à l’inverse du match contre UV, Friselis ne parvient pas à refaire son retard du début de partie et court après le score jusqu’à la mi-temps (8-5 pour Iznogood). Le manque d’agressivité en défense et la non compréhension des Versaillais en attaque leur donnent un retard de 3 points à la mi-temps. La deuxième mi-temps démarre de la plus mauvaise des façons avec un 2-0 d’entrée pour Iznogood qui place Friselis à 5 points.

Frédéric Risse, l’entraîneur, parvient à remobiliser ses joueurs qui se mettent à croire à une remontée. Une défense plus agressive et une attaque plus posée permettent de rattraper la moitié du retard (13-10 en faveur d’Iznogood). Le cap à 15 annoncé, la volonté de recoller au score est importante, mais les Noiséens ne craquent pas sous la pression et continuent de marquer leurs points grâce à des phases offensives propres. Malgré un fin de match pleine de hargne, Friselis s’incline 15-12 contre une belle équipe d’Iznogood qui a su garder une avance conséquente pendant tout le match.

Voici la réaction du staff de Friselis à l’issue du week-end :

« Sans être étincelant, Friselis a fait le job en remportant deux de ses trois matchs de poule haute, notamment une belle revanche prise contre Ultimate Vibration. Contre Iznogood, les Versaillais n’ont pas été assez réguliers pour pouvoir espérer la victoire. Cela dit, avec des ressources limitées, Friselis n’a jamais abdiqué et a su faire preuve d’un état d’esprit remarquable. Le dernier week-end à Fontenay sera le plus compliqué et nul doute que les rouges auront à cœur d’aller décrocher une place sur le podium »

Contrat rempli malgré un faux pas pour Friselis 1

La première phase du championnat de France s’est déroulée le week-end des 22 et 23 mars 2014. Friselis 1 y participait et a pris une sérieuse option pour se qualifier dans la poule haute, grâce à trois victoires. Résumé du week-end.

L'équipe de Friselis lors de la première phase du championnat de France 2014-2015, à Cergy. © Augustin Scala

L’équipe de Friselis lors de la première phase du championnat de France 2014-2015, à Cergy. © Augustin Scala

Friselis 1 a rempli son contrat. L’équipe a quasiment deux pieds dans la poule haute du championnat de France de N1, malgré un bilan mitigé lors de la première phase qui s’est déroulée les 22 et 23 mars 2014 à Cergy. En effet, si les Versaillais ont remporté leurs trois premiers matchs face à des équipes a priori de milieu ou de bas de tableau, ils n’ont pas su faire la différence face à Ultimate Vibration, le seul concurrent direct qu’ils affrontaient lors de cette première phase.

Le week-end a commencé  avec un match contre les Parisiens de Ah Ouh Puc. Le PUC est un club du milieu de tableau qui a terminé à la 7e place du championnat l’an dernier. Un match à la portée de Friselis, donc. La rencontre débute plutôt bien pour les Versaillais qui infligent un 6-0 d’entrée de jeu aux Parisiens et  remportent logiquement la première mi-temps 9-1. Les Parisiens sont pris à froid et les Versaillais exploitent sévèrement les erreurs. La deuxième période est également à sens unique même si le PUC commet moins d’erreurs, tandis que Friselis en fait davantage. Le premier point de la seconde mi-temps est d’ailleurs une succession interminable de turnovers. Les Versaillais gèrent confortablement leur avance et le match se termine sur le score de 16-5.

Samedi après-midi, les Versaillais affrontent les Lyonnais de Asul Ultimate (Moustix). L’équipe a perdu l’expérience et la qualité de jeu d’Éric Maniez, récent transfuge à Créteil, mais elle profite de la poussée de quelques nouveaux très prometteurs, le tout encadré par le capitaine et international Thomas Wiart. La prestation livrée par les joueurs versaillais est franchement décevante. En cause : de nombreuses erreurs de passes, de catchs. Il faut dire que Friselis est fortement gêné par la défense de zone mise en place par les Lyonnais. La mi-temps est toutefois remportée par les Versaillais, sur le score de 9-5. En seconde mi-temps, les points sont longs, notamment à cause du vent qui se lève et des erreurs toujours aussi fréquentes. Le match se termine sur le score de 13-7 en faveur de Friselis. (Retrouvez très prochainement le film de ce match).

Le dimanche matin, les Versaillais jouent contre les Friz’Bisontins, fraîchement arrivés de N2. Les joueurs de Besançon sont en très nette infériorité numérique. Néanmoins, en cette heure matinale, ils tentent leur chance sans complexe, notamment à l’aide d’un jeu de passes longues, et parviennent à développer un jeu de qualité et marquer des points. Mais les Versaillais gardent leur sérieux et décident d’axer leur stratégie défensive sur les trois principaux handlers bisontins ; ils remportent ainsi la première mi-temps 9 à 4. La seconde mi-temps se déroule sensiblement de la même manière que la première et le score finale est de 17 à 7.

Le dernier match est le plus attendu. Les Versaillais rencontrent Ultimate Vibration, leur concurrent direct dans cette poule. Le match a peu d’enjeu car les deux équipes sont à priori ultra favorites pour terminer aux deux premières places de la poule et se qualifier ainsi pour la poule haute. Mais les matchs contre Ultimate Vibration sont toujours marqués par une forte envie de vaincre. Le match débute en faveur de Friselis qui mène rapidement 3-0, sous la pluie et dans le vent, puis 6-3. Mais petit à petit les noirs de la Vibe comblent leur retard et infligent même un 7-0 entre la fin de la première mi-temps et le début de la seconde, ce qui leur permet de mener 11-7. Les deux équipes se rendent ensuite coup sur coup, avec un léger avantage pour les Versaillais. Mais ces derniers ne parviennent pas à remonter les 3 points qui les séparent d’Ultimate Vibration et l’équipe de Cergy l’emporte ainsi 15-13.

Voici la réaction du staff de Friselis à l’issue du week-end:

L’objectif fixé pour ce premier week-end est atteint puisque nous sommes qualifiés pour la poule haute. En termes de jeu, la marge de progression reste grande, nous avons été parfois très brouillons et plutôt irréguliers sur l’ensemble du week-end. La deuxième phase à Pornichet s’annonce charnière. Il faudra bien commencer le week-end en affrontant une surprenante équipe de Mr. Friz (probalement deux fois dans la journée, le deuxième match comptant pour la poule haute) avant de s’attaquer le dimanche à deux gros morceaux : le match « retour » contre UV (si on fait ce qu’il faut le samedi) puis un match contre le deuxième de l’autre poule (Izno ou Sun). Quoi qu’il en soit, il va nous falloir élever notre niveau de jeu si nous voulons espérer gagner ce genre de matchs.

La deuxième phase du championnat de France aura lieu les 19 et 20 avril 2014 à Pornichet. Au programme pour Friselis, le dernier match de poule contre Mr Friz et, en fonction du résultat, 3 des 5 matchs de la poule basse ou 3 des 5 matchs de la poule haute. Pour plus d’information sur le format de la compétition : ffdf.fr

Bientôt disponibles : une galerie photo et quelques vidéos du week-end.