Coupe de France

Bilan 2016

Les différentes équipes de Friselis ont continué dans la lignée des projets de reconstruction entamés les années précédentes. Cela n’a pas empêché les entraîneurs des équipes de France de piocher dans l’effectif du club versaillais. Voilà un résumé de l’année sportive 2015-2016.

Lire la suite

Weekend de coupe en demie teinte

Weekend en demi-teinte à La Rochelle pour les coupes féminines et masters où les conditions climatiques étaient très difficiles : vent fort et pluie (presque à l’horizontal du coup) étaient de la partie.

Friselis Master 2014 - ©B.Goupillier

Friselis Master 2014 – © B.Goupillier

Masters : à une marche de la qualification.

À l’approche de cette compétition, les ambitions de Friselis étaient élevées mais réalistes. Atteindre la finale pour décrocher une place qualificative pour les WUCC cet été. Problème, plusieurs équipes avaient le même objectif. Malgré une entame de weekend encourageant, le faux pas contre les Moustix le samedi soir, match pendant lequel Oliver s’est blessé, a légèrement assombri l’horizon. Il fallait donc tout gagner dimanche, dont une potentielle demi-finale face à UV, double tenant du titre.

Malheureusement, l’exploit n’a pas eu lieu malgré une bonne entame de match (3-1) et une première mi-temps équilibrée (5-5). UV  remporte le match assez facilement grâce à une très bonne deuxième mi-temps (score final 6-11).
Friselis gagne le dernier match face aux Ziggles et finit donc 3e derrière les deux seules équipes qu’elle n’a pas vaincues : UV et Moustix (ASUL) qui se qualifient pour les WUCC à Lecco.

Féminines : comme au double XX

Equipe Fillelis ©A.Scala

Equipe Fillelis © A.Scala

Comme au double XX, Fillelis abordait la coupe féminine avec une équipe beaucoup moins expérimentée que les années précédentes. Les conditions climatiques catastrophiques n’étaient pas réservées aux Masters et cela n’a pas aidé notre équipe jeune et pas toujours à l’aise techniquement (preuve en est le premier match contre BTR-Fly qui a vu le premier point durer 28 minutes).

Malgré des déchets techniques, Fillelis réussit à mettre en place de très bonnes phases de jeu, notamment lors du derby contre Yaka malgré une grande différence de niveau. Au final, la seule victoire du weekend fut contre Tchacaponk (Pornichet) et a permis d’accéder à la 8e place. Cependant, l’équipe ne revient pas bredouille et rapporte à Versailles beaucoup d’expérience et, comme au double XX, le prix du Fair-Play !

C’est Yaka qui s’impose (pour la 6e année consécutive) en finale contre Western Ladies et qui se qualifie donc pour les WUCC à Lecco.